SHORT STATMENT

I am a French-Tunisian artist, born in 1986 in France. I graduated from the KHB – Hochschule für Bildende Künste in Berlin and have been living and working in Berlin since 2007 in the field of visual and performing arts.

My artistic practice revolves around the desire to create two-or three-dimensional images in which the notions of place (topos) in relation to the created space (imaginary) and the presence of the body (of the viewer or mine) propose an abstract and sensitive approach to fiction. A fiction of the created space, a landscape made of graphic elements, simple materials, in which the perception of the place/object is transformed. The wall, the ground, the rock, the forest, the objects become the supports of a visual intervention which invites the spectator to a concentration of his senses on the visible and the sensitive, created by the tension between the concrete and the abstract.

In search of this tension, I have been using a working method inspired by “instant composition” since 2014. This method leaves a lot of room for experimentation and involves a certain amount of risk, as some works only take their final form at the time of the opening.

To this end, I use different media such as video, photography, installation-performative or installation “in situ”. I use simple, manufactured or organic materials (tape, wire, chalk, acrylic paint, gravel, earth…) and I limit myself to one or two objects/materials per project, exploring their graphic, spatial and fictional possibilities.
I don’t make objects, but I compose images by assembling or juxtaposing them. I use an abstract language that emphasizes shapes and boundaries between material and space, and I try to make the invisible visible. To do this, I work with the notion of reduction, reduction to a material, a form, a color, a composition and a theme, on the one hand, and with the notion of limit, on the other.

“The limit is not where something stops, but, as the Greeks had observed, that from which something begins to be (being begins to be…). “
“Work and Place”, Anne Marie Charbonneaux and Nobert Hillaire, 2002.

The border that defines the space or the relation between two elements, between the interior and the exterior, between the familiar and the foreign, between the real and the imaginary.

Elma Riza

More: https://elmariza.com/about/


Je suis une artiste franco-tunisien, née en 1986 en France. Diplômée de la KHB – Ecole supérieure des Beaux-Arts de Berlin, je vis et travaille depuis 2007 à Berlin dans le domaine des arts plastiques et de la performance

Ma pratique artistique s’articule autour du désir de créer des images bidimensionnelles ou tridimensionnelles dans lesquelles les notions de lieu (topos) en relation avec l’espace créé (imaginaire) et la présence du corps (du spectateur ou du mien) proposent une approche abstraite et sensible de la fiction. Une fiction de l’espace créé, un paysage fait d’éléments graphiques, de matériaux simples, dans lequel la perception du lieu/objet est transformée. Le mur, le sol, la roche, la forêt, les objets deviennent les supports d’une intervention visuelle qui invite le spectateur à une concentration de ses sens sur le visible et le sensible, créée par la tension entre le concret et l’abstrait.

À la recherche de cette tension, j’utilise depuis 2014 une méthode de travail inspirée de la “composition instantanée”. Cette méthode laisse beaucoup de place à l’expérimentation et comporte une part de risque, car certaines œuvres ne prennent leur forme définitive qu’au moment du vernissage.

À ses fins, j’utilise différents médiums tels que la vidéo, la photographie, l’installation-performative ou l’installation “in situ”. J’utilise des matériaux simples, manufacturés ou organiques (ruban adhésif, fil, craie, peinture acrylique, gravier, terre…) et je me limite à un ou deux objets/matériaux par projet, en explorant leurs possibilités graphiques, spatiales et fictionnelles.
Je ne fabrique pas d’objets, mais je compose des images en les assemblant ou en les juxtaposant. J’utilise un langage abstrait qui met l’accent sur les formes et les limites entre le matériau et l’espace, et j’essaie de rendre visible l’invisible. Pour ce faire, je travaille d’une part avec la notion de réduction, la réduction à un matériau, une forme, une couleur, une composition et une thématique, et d’autre part avec la notion de limite.

” La limite n’est pas là où quelque chose s’arrête, mais, comme l’avaient observé les Grecs, celle à partir de laquelle quelque chose commence à être (l’être commence à être…). “
” Œuvre et lieu “, Anne Marie Charbonneaux et Nobert Hillaire, 2002.

La frontière qui définit l’espace ou la relation entre deux éléments, entre l’intérieur et l’extérieur, entre le familier et l’étranger, entre le réel et l’imaginaire.

Elma Riza

More: https://elmariza.com/about/